La préparation physique et mentale à la pratique d'un sport de combat

06 43 68 89 31
Contact

Pourquoi les pratiquants de self défense ou de défense personnelle devraient se préparer comme des compétiteurs de sport de combat ?

Sujet sensible n’est-ce pas ? Qui n'a jamais lu des articles qui opposent les sports de combat et la self défense ?


Chaque année, lors d'interventions ou de stages diverses, j'analyse et constate une évolution de la pratique de la self défense.

Je ne vous cache pas que celle-ci n’évolue pas forcément en bien, soyons honnête !

Effectivement, de nombreux styles, de nombreuses tendances et de nombreux clubs voient le jour, mais est-ce que tous ces concepts, ces clubs ont une réelle prise de conscience des enjeux de la rue et des exigences de l’entrainement en self défenses pour faire face le cas échéant ?

 

Posons-nous les bonnes questions ?


En n°1 quel est l'intérêt de pratiquer un sport de combat ?
Les réponses sont multiples : se dépenser, se surpasser, améliorer son mental, améliorer sa condition physique, devenir plus souple, perdre du poids, apprendre à anticiper et à observer, gagner en coordination, se maintenir en bonne santé, respecter des valeurs morales, faire de la compétition, gagner confiance en soi, rechercher la victoire,…

Les sports de combat sont des activités sportives liées à des codes sportifs avec des règles, permettant de protéger l'intégrité du combattant.

 

Prenons l’exemple de la boxe Anglaise, appelé également le noble art, le développement des qualités d'un boxeur se joue sur plusieurs paramètres :
Nous y trouvons 4 grandes familles devant être développées, maîtrisées et perfectionnées par le pratiquant :

 

  • les capacités physiques,
  • les capacités techniques,
  • les capacités tactiques,
  • les capacités psychologiques.


Quand nous parlons de capacités psychologiques en boxe, on entend par là :

 

  1. la maitrise du stress ou l'agressivité et de la peur.
  2. la motivation et la détermination.
  3. la capacité à gérer des situations difficiles, à conserver sa clairvoyance,…

 

L’objectif pour le sportif qui cherche à découvrir la compétition est de SE PREPARER.

Eh oui ! Vous l’aurez deviné ! Le boxeur passe tout son temps à se préparer.

Il est donc indispensable pour un sportif d’avoir une préparation complète afin de développer des réflexes qui surgiront lors d’un combat, assaut, voire même d’une confrontation.

C'est dans cette phase de préparation, que le travail de l'entraineur en relation avec le combattant entre en action et est indispensable, on parle alors de relation d'entraineur-entrainé.
Durant toute la période de préparation, l'entraineur va installer une pédagogie ou une stratégie d'entrainement. Cette démarche pédagogique consiste à déterminer, à évaluer les capacités des pratiquants qui lui sont confiés.

Dans un deuxième temps, l’entraineur, le coach déterminera le niveau des exigences qu'il peut espérer en fonction de la performance visée.
Cette première phase d'action va donc être essentiellement pour évaluer et connaître ses élèves dans le but de fixer avec eux les objectifs à atteindre.

 

La démarche pédagogique commence donc par un constat des capacités des pratiquants.

 

On observe alors 4 priorités :

 

  1. LA PREPARATION PHYSIQUE
  2. LE TECHNICO TACTIQUE
  3. LA COMPETITION
  4. LA RECUPERATION


L'objectif étant de préparer au mieux le boxeur ou le combattant et de l'emmener jusqu'à la victoire et/ou aux objectifs souhaités.

boxeur

Alors vous allez me dire, oui mais quel rapport avec la self défense ou la défense personnelle ou le krav maga, etc. ?

Reprenons, alors comme pour les sports de combat la question est la même : Quel est l'intérêt de pratiquer une activité de self défense, de krav ou de défense personnelle ?

 

Les réponses sont également multiples : se dépenser, confiance en soi, estime de soi, amélioration de la condition physique (endurance, résistance, force) faire face à une agression dans la rue, harcèlement de rue, au travail, etc.


Nous pouvons déjà constater que l'objectif n'est pas tout à fait le même.

D’un côté, nous avons les sports de combat avec la pratique d'une activité dite sportive, des règles et une codification et des entrainements et des exigences de performance hautes et de l’autre, la défense personnelle où l'objectif est de rester en vie et dans la meilleure vie possible.

Oui j'ai bien parlé de rester en vie !!! Les objectifs ne sont pas les mêmes, d’ailleurs la détermination non plus.

 

Malgré tout, les exigences liées aux entrainements et à la préparation, nous disent parfois l’inverse.

Pourtant, la seule discipline où nous pouvons perdre la vie pour un regard, c’est la rue ! C’est dans ce cas précis, que nous voulons porter votre attention.


Dans la self défense, de manière générale, nous retrouvons également 4 axes de travail :

 

  1. les acquisitions de connaissances,
  2. la préparation mentale,
  3. l'entrainement physique,
  4. l'entrainement technico tactique


L'acquisition de connaissances se base sur les savoirs de : « à quoi on peut avoir à faire », « que peut-il nous attendre », etc.


Quand nous parlons de préparation mentale, nous entendons :

 

  • Cimenter afin d'obtenir des réactions justes
  • Entrainer sa détermination
  • Apprendre à gérer son stress
  • Adopter les bonnes attitudes comportementales
  • Développer ses facultés d'adaptation


Concernant l'entrainement physique, il pour objectif d’acquérir une grande et bonne condition physique dans le but de se sentir en confiance.

Cet entrainement, nous permet également, d’apprendre à se connaître sur le plan physique et de développer l’anticipation dans certains cas, « je ne vais pas dans cette rue sans issue, car le mur est impossible pour moi à franchir en cas de coup dur ».

 

Pour finir, l'entrainement technico tactique, reprend toutes ces notions en y amenant une réflexion stratégique :

  • Pour faire face même sous stress le cas échéant
  • Pour savoir quoi faire si les autres stratégies ont échoué
  • Pour avoir confiance et connaitre ses capacités


Le rôle et la responsabilité de l'entraineur de self défense
L'entraineur, le formateur, l'instructeur, le coach, peu importe, possède une responsabilité énorme face à ses adhérents !

J’insiste ! Effectivement, tout comme l'entraineur de boxe ou de sports de combat, il doit veiller à l'intégrité de ses élèves, pratiquants ou combattants.


La responsabilité de la transmission d’enseignement de l’entraineur de self défense est selon moi, LA PRIORITE et LE PLUS IMPORTANT.


Désolé, mais ce passage, peut heurter certains, mais les entraineurs de self défenses doivent :


Être conscients de leur capacité :

 

  1. Savoir qu'on ne peut pas tout savoir
  2. Ne pas s'inventer un passé
  3. Laisser l'égo à sa place


Être conscients de leurs responsabilités :

 

  1. Envers les élèves et ceux qui les regardent
  2. Quant à la faisabilité de ce qu'ils enseignent


Connaitre eux-même la réalité du terrain :

 

  1. Il existe des stages CATS que dispense l'ADAC
  2. Se documenter, se renseigner…


Se remettre en question quotidiennement dans leur enseignement et surtout s'entrainer :

 

  1. S'entrainer pour être crédible et ressentir ce que nous demandons à nos élèves
  2. Continuer d'apprendre pour être un bon enseignant
  3. Avoir l'humilité de se remettre en question


Être maitre de soi :

 

  1. Être un exemple à suivre
  2. Inspirer respect et confiance


Pour moi, chaque professeur doit se poser des questions et se remettre en question.
Enseigner la self défense et prétendre qu'il y a une solution à tous les problèmes et une erreur !

Convaincre une femme de 50 kg, qu’elle pourra faire face à un homme de 90 kg, c'est l'exposer à un réel danger, ce n'est pas pour rien que dans les sports de percussions, il y a des catégories de poids. Bien évidemment, il existe certaines techniques permettant de limiter mais la meilleure défense est la fuite et surtout l’anticipation.

 

Idem pour le travail de défense sur arme blanche ! Travailler la défense sur arme blanche sans enseigner la fuite ou les gestes de premier secours, c'est envoyer vos élèves à des risques de graves blessures, voire la mort. Attention, il ne faut pas oublier, enseignez la défense est une chose convaincre que cela fonctionne en est une autre.

 

Arrêter d'être persuadé qu'une frappe génitale va vous sortir de toutes les situations ! Sortez de la dissonance cognitive* !
La préparation physique doit être importante comme pour un compétiteur de sport.

Être en surpoids, ne pas être capable de courir 100m en sprint, ne pas tenir un assaut lourd plus d'une minute, vous expose à des risques importants dans la rue.


Ainsi chaque professeur de self défense, krav maga, devra être à la recherche de schémas justes :

 

  1. Rechercher des infos aux sources les plus sûres
  2. Mener une réflexion poussée sur des scénarios
  3. Etudier des cas d'agressions
  4. Réajuster (dissonance cognitive)


Et n'oubliez pas, faire simple dans la rue, c'est déjà compliqué...


* (quand une idée n'est pas conforme à l'idée qu'on s'en fait, l'esprit à tendance à la rejeter).

boxe de rue

Suivez-nous sur instagram