Un club de self défense et krav maga à Rennes

06 43 68 89 31
Contact

Comment construire une séance de sport de combat ?

La préparation d'une séance de sport de combat à pour objectif de veiller au principe de progressivité. Qu'est ce que la progressivité ? : augmentation progressive de la charge de travail, des techniques.

 

Principe de base : Le principe de l'individualisation


A l'entrainement nous ne possédons pas tous la même capacité d'adaptation.

L'hérédité joue un rôle majeur dans la vitesse et le degré d'adaptation du corps à un programme d'entraînement. A l'exception des jumeaux, deux personnes différentes ne possèdent pas les mêmes caractéristiques génétiques. Ainsi, deux individus distincts s'adaptent en général différemment à un même programme d'entraînement. Ces variations individuelles sont en relation avec des variations d'ordre cellulaire, métabolique ou impliquant la régulation nerveuse et endocrine. Ceci contribue à expliquer pourquoi certains individus s'améliorent considérablement après un programme d'entraînement donné alors que d'autres présentent peu ou pas de variations après le même programme d'entraînement. Pour ces raisons, tout programme d'entraînement doit prendre en compte les besoins spécifiques et les capacités des individus pour lesquels il a été réalisé. C'est le principe d'individualisation.

La préparation d'une séance à pour objectif de faire progresser l'élève il est le fil conducteur de l'enseignant dans sa planification.

 

Rappel de la séance : Principes et conseils.

 

Une séance de sport de combat se compose de 5 parties :

 

- La prise en main

- L'échauffement

- Le corps de séance

- Le retour au calme

- Le bilan

 

 

PEDAGO 1

 

LA PRISE EN MAIN :

 

Objectif : PERMET DE MOBILISER L’ATTENTION DES PRATIQUANTS
La prise en main d'une séance permet de démontrer aux pratiquants la progression visée par la séance.

Ainsi l'entraineur va présenter les différentes phases de sa séance, les objectifs mais aussi les difficultés.

 

L'ECHAUFFEMENT :

 

Objectif : L’ÉCHAUFFEMENT DOIT ÊTRE PROGRESSIF
L'échauffement respecte le principe de progressivité au regard de l’objectif.
Les exercices sont généraux et tendent vers la spécificité de la séance.
Il respecte le principe de progressivité de l’intensité.
L’intensité croit progressivement et prépare directement les premiers exercices de la séance.
Les exercices tiennent compte des objectifs de la séance.
Ils préparent mentalement aux objectifs et aux contenus de la séance.

A EVITER LORS DE VOS ECHAUFFEMENTS :

- Le repos passif (l’intensité doit être progressive)
- Les échauffements traditionnels systématiques (ils doivent être adaptés à la séance)
- De passer des exercices dynamiques à passifs (veiller à la progressivité).

 

LE CORPS DE SEANCE :

 

Objectif : LE CORPS DE SÉANCE DOIT PERMETTRE :

la progression des boxeurs.

Pour cela l'entraineur dispose de plusieurs moyens que l'on appel les formes d'apprentissages et d'entrainements

1-Les exercices avec ou sans opposition.
2-Les exercices spécifiques ou généraux
3-L’organisation matérielle
4-L’organisation pédagogique
5-Le niveau de difficulté des exercices

  

L’entraîneur dispose de plusieurs moyens :

 

Voici les types d'approche pédagogique, elles sont aux nombres de 3 :

 

1-Les formes jouées
2-Les répétitions et automatisations gestuelles
3-Les situations problèmes

Après avoir choisi les formes d’apprentissages et le type d’approche pédagogique, l’entraîneur peut
jouer sur différents paramètres pour veiller à la progressivité :

 

LES CIBLES À TOUCHER : face, corps, face latérale, menton, foie, plexus...
LES ARMES A UTILISER : BAV, BAR, Direct, Uppercut, Crochet
L'ESPACE : Libre, couloir, cerceaux, délimité…
LE TEMPS : Directement liés au paramêtre de l'entrainement.

 

 

PEDAGO 2

 

LES CONSIGNES LIÉES À L’OPPOSITION :

 

1 SEULE ET MÊME CONSIGNE POUR LES DEUX BOXEURS

2 UNE CONSIGNE DIFFÉRENTE POUR CHACUN DES DEUX BOXEURS


Changer de rôle à chaque :


- Phase d’échange
- Reprise
- Changer de partenaire

 

LES VARIABILITÉS TECHNIQUES ET TACTIQUES


L’entraîneur peut jouer sur différents paramètres pour veiller à la progressivité :

 

VARIER LES ATTITUDES DE GARDE :

-À gauche, à droite, haute,
intermédiaire, basse…

VARIER LE STATUT DU BOXEUR :

-Attaquant (attaque directe ou indirecte),
-Contre attaquant, (contre attaque directe ou indirecte)

Défenseur
-Espace restreint ou délimité.

-Notion de distance, mi distance, corps à corps.

 

VARIER LES PLACEMENTS ET DÉPLACEMENTS VARIER LE TRAVAIL TECHNIQUE ET D’INTENTION
TACTIQUE DEMANDÉ.

 

 

PEDAGO 3

 

LE RETOUR AU CALME DOIT ÊTRE DÉGRESSIF

 

LE RETOUR AU CALME : Il permet le retour à l’état de repos par la récupération.
- Les exercices tiennent compte de l’intensité et de la nature des efforts réalisés par les
boxeurs.
- Les exercices peuvent renforcer ou conforter les acquisitions
- L’objectif secondaire du retour au calme peut aussi viser le renforcement des apprentissages.
- Il respecte le principe de dégressivité.
- Au début, l’intensité des exercices est proche de celle de la séance, puis décroit progressivement
- Les exercices tiennent compte du contenu de la séance.

 

Par exemple : exercices orientés sur le système cardiovasculaire, certains groupes
musculaires, la mobilisation de l’attention, la concentration...

 

IL FAUDRA ÉVITER :

 

- De remonter le rythme cardiaque si ce dernier a déjà descendu
- Les exercices à une intensité trop élevée
- De passer d’exercices statiques à des exercices dynamiques

 

 

PEDAGO 4

 

LE BILAN DE SÉANCE

 

Objectif du BILAN :


- Le bilan permet de valider ou non les acquis et de vérifier si les objectifs sont atteints.
- Moment d’échange avec les élèves, pour recueillir leurs impressions et leurs observations.
- Moment où l’entraîneur accepte et prend en compte les retours (accepte de se remettre en cause!).
- Moment de présentation de la suite de la programmation (prochaines séances).
- Il peut être réalisé en même temps que le retour au calme de type étirement au sol.